Le monument des Bergers

Shepherd's Monument in the grounds of Shugborough Hall

Liens inédits avec l'énigme de Rennes

thierry espalion

Le monument des Bergers - Shugborough Hall - wikipedia


Des milliers de chercheurs auraient depuis des décennies tenté de percer le mystère de ce « monument des Bergers » à Shugborough Hall (Shepherd’s monument) et plus particulièrement de l’énigmatique série de lettres ... véritable casse-tête à l’épreuve du temps.

 J’ai toujours adoré les jeux de logique, ces petits défis que l’on se lance à soi-même, de préférence en temps limité ... c’est donc armé, me semble-t-il, de logique et de simple bon sens que je me lançais à l’assaut de ce célèbre « casse-tête ».


Les bergers d'Arcadie - Nicolas Poussin
Effet miroir - Notion de reflet

La gravure étant un reflet plus ou moins fidèle de la fameuse toile de Nicolas Poussin – « Les Bergers d’Arcadie », le principe d’inversion ou plus exactement de reflet devait s’imposer logiquement comme incontournable dans la compréhension de ce jalon d’outre-Manche.


Oak Island

Je ne sais si ce monument est lié à Oak Island (de nombreux chercheurs ont tenté laborieusement de le démontrer) ... mais je peux affirmer de façon certaine (l’un n’empêchant pas l’autre) que ce monument est lié à l’énigme de Rennes !


Rennes-les-Bains

Le lien entre « Les Bergers d’Arcadie » de Nicolas Poussin et le secteur de Rennes-les-Bains (voir les ouvrages de Gérard Piedevigne) semble désormais acquis ! Il n’y a donc rien de surprenant au fait que ces « Bergers d’Arcadie » britanniques soient également associés au mystère des Corbières.

Beaucoup le pressentais ... je tenterai d’en faire la démonstration dans cette trilogie consacrée au Shepherd's Monument in Shugborough Hall.

 

Lettres mystérieuses

Un casse-tête séculaire nommé le "code D.M."

thierry espalion

 

Le choix fort judicieux de ces quelques lettres permet, non pas de délivrer une seule indication, mais plusieurs ... imbriquées, superposées, associées dans une même communication !
Le mode de lecture de chacune de ces indications étant à chaque fois différent mais toujours me semble-t-il simple, élémentaire et cohérent.

 

Obervation n°1

Ecriture D.M. et le nombre 17

Observons tout simplement que les lettres D et M apparaissent dissociées des huit autres lettres. Considérons les donc tout d'abord séparément des autres lettres :

la lettre D est la 4 ème de l'alphabet
la lettre M est la 13 ème lettre de l'alphabet

 

code DM thierry espalion

 

Les lettres D et M indépendantes des autres et placées sur un même niveau semblent donc suggérer le fameux nombre 17 puisque 4 + 13 = 17

... un nombre emblématique de l'énigme de Rennes
- mondialement connue -



Obervation n°2

Ecriture D.M. et le nombre 314

Poursuivons, plutôt que d'additionner les valeurs numériques de ces deux lettres, juxtaposons les :

code DM thierry espalion

 Nous obtenons alors le nombre 413 puisque D=4 et M=13

or ce nombre est le reflet du nombre 314

Le fait que la reproduction des "Bergers d'Arcadie" soit réalisée telle un reflet de l’œuvre de Nicolas Poussin semble nous souffler l'utilisation de l'effet miroir !

Le nombre 314 alors obtenu pourrait suggérer le nombre π ("pi") dont une valeur approchée au centième est 3,14 et donc un lien avec la notion de "CERCLE" symbolisant notamment la perfection divine.

Cela est d'autant plus validé par une autre observation issue de cette surprenante série de lettres : celle du nombre 360 ... Chacun sait qu'un cercle représente 360°

mais 314 est aussi la valeur du Métatron dans la Kabbale ...

L'abbé Boudet, curé de Rennes-les-Bains, suggère également avec insistance ces nombres 314 et 360 dans son livre de 314 pages "La vraie langue celtique et le cromlech de Rennes-les-Bains" (voir La VLC et le nombre 314 ) et insiste sur la symbolique du "cercle".

 


Obervations n°3, 4 et 5

Nombres Romains

Considérons maintenant la totalité des lettres gravées dans le cartouche au bas du Shepherd's Monument : chacun peut constater que certaines d'entre elles sont des lettres employées en numération romaine !

thierry espalion

En numération romaine :

le D représente le nombre 500

le M représente le nombre 1000

le V représente le chiffre 5

Additionnons donc les valeurs numériques romaines :
     D  +    M  +  V + V + V
=  500 + 1000 +  5 + 5 + 5
= I5I5

Un tel nombre I5I5 n'évoque-t-il pas le mot ISIS ?

 

La notion de triangle isiaque est à son tour omniprésente dans le cadre de l'énigme de Rennes - A-t-on souhaité créer ainsi un lien vers le Razès ?

Un triangle d'ISIS est un triangle rectangle dont les côtés sont proportionnels à 3-4-5 ... l'abbé Boudet les suggère abondamment dans ses écrits et sur sa carte (voir La carte de La Vraie Langue Celtique : la légende et le 3-4-5)

 

Le domaine de l'abbé Saunière met également amplement en évidence la notion 345 - triangles d'ISIS déjà en honneur chez les premières grandes civilisations telles les Sumériens, les Babyloniens et les Egyptiens ...


Triangle isiaque - triangle sacré 345

Il semble que le monument des Bergers dans le parc de Shugborough Hall fut également conçu, à l'image de bon nombre de réalisations castelrennaises, de manière à mettre en évidence la notion de triangle sacré 345 ...

Sur une image qui semble relativement bien prise de face, il apparait que le cadre accueillant la sculpture des Bergers pourrait constituer un triangle sacré mettant en évidence des triangles isiaques 345.

 

monument des bergers et notion 345 thierry espalion

 

L'idéal serait bien évidemment de se livrer à des mesures précises du monument, d'autant qu'il semble que la structure globale de l’œuvre soit intéressante :

il n'est pas impossible en effet que l'ARCHE accueillant la gravure des Bergers d'Arcadie soit inscrite dans un nouveau rectangle sacré lié à la notion 345.

 

monument des bergers et notion 345 thierry espalion


Souvenons-nous que l'entrée de l'église de Rennes-le-Château suggère une telle notion, ainsi que l'ensemble des réalisations du domaine de l'abbé Saunière : emplacement des deux tours (de pierre et de verre) et du majestueux calvaire notamment... et bien au-delà d'une simple volonté d'harmonie, cette notion de triangle sacré 345 - triangle dit d'ISIS - est omniprésente dans les Corbières : disposition de croix isolées, de monuments, communications de la SESA concernant la stèle ou la dalle des chevaliers, les dés du chemin de croix, la légende de la carte de La Vraie Langue Celtique ... voir à ce sujet L'énigme des Rennes et la notion 345 , d'autant plus que  le nombre 345 est celui de Moïse dans la Kabbale, voir à ce sujet L'abbé Boudet et la kabbale : le nombre 345 ... deux notions associées dans le cadre des Corbières.



Suggestions de nombres

Liens avec l'énigme de Rennes

Il existe encore d’autres utilisations possibles propres à cette si mystérieuse série de lettres : la plupart des jalons associés à l’énigme de Rennes possèdent généralement plusieurs niveaux de lecture ...
Nous allons en aborder quelques unes et nous constaterons (j’en ferai la démonstration en deuxième partie) que le choix judicieux de ces quelques lettres permit de suggérer :

1)      Le nombre 17
amplement mit en évidence et utilisé par l’abbé Boudet
un nombre associé à l'énigme de Rennes, voir à ce sujet Le nombre 17 et l'énigme des Rennes


2)      Le nombre I5I5 autrement dit le mot ISIS
(notion confirmée par les dimensions proportionnelles à 345 du rectangle accueillant la sculpture des bergers et par le rectangle englobant l'arche du monument - évoqué précédemment)
Triangles isiaques aux côtés proportionnels à 345 également suggérés par l’abbé Boudet et omniprésents dans le cadre de l'énigme de Rennes, voir à ce sujet L'énigme des Rennes et la notion 345


3)      Le nombre 117 associé au « 17 janvier »
puisque nos voisins britanniques le nomment « janvier 17 » c’est à dire 117 ... un nombre reflet de 711


4)      Le nombre 81 ... reflet du nombre 18
remarquons notamment que 18 = 6+6+6 qui se trouve donc associé au nombre 666 – omniprésent dans l’énigme de Rennes et dans La Vraie Langue Celtique
nous constaterons également que l'une des têtes sculptées dominant le monument ... arbore de discrètes cornes.


5)      Le nombre 413 ... reflet du nombre 314
associé au nombre π "("pi") et donc au cercle ou au métatron (kabbale)– habilement suggéré par l’abbé Boudet (voir La VLC et le nombre 314 )

 

6) Le nombre 360 ... associé au CERCLE

Egalement amplement évoqué et suggéré par le curé de Rennes-les-Bains


7)      Le nombre 234 ... reflet du nombre 432
associé aux Corbières et aux Sumériens – également suggéré dans La Vraie Langue Celtique.


8) La suggestion d'un IHS


9) La suggestion du 22-7

10) La suggestion de 681


etc etc

Je démontrerai en deuxième partie de cette étude comment tous ces nombres ont été habilement suggérés grâce à un choix opportun de quelques lettres, probablement les seules permettant autant d'interprétations indépendantes (selon la méthode employée - chacune d'entre elles s'avérant fort simple et toujours cohérente) ... l'ensemble constituant un témoignage global parfaitement homogène.

Nous constaterons également l'utilité de certaines particularités de la gravure "reflet" des Bergers d'Arcadie : notamment l'absence de doigts des personnages qui ne peut qu'attirer l'attention de tout observateur et qui s'avère d'une remarquable utilité pratique ... très astucieuse !

Le monument et plus particulièrement son inscription si mystérieuse ont notamment pour fonction de suggérer diverses valeurs numériques : les mêmes que celles si habilement distillées par l’abbé Boudet dans La Vraie Langue Celtique et omniprésentes en l’énigme de Rennes ... tissant ainsi de mutiples liens entre Shugborough Hall et notre hiérophanie audoise.

Mais ce n’est pas tout ! Les valeurs numériques suggérées ne constituent pas les seuls rapprochements concrets avec le Razès : nous constaterons que ce monument ne fut pas implanté n’importe où ... sa position l’associe davantage encore au secteur de Rennes-les-Bains !

Un angle remarquable et une distance ô combien symbolique sont en effet employés ...

 

A suivre

Thierry Espalion

 

PS: bon sens et simplicité

Mes observations s’avèrent d’une étonnante simplicité ! à la portée d’un enfant ... Des méthodes élémentaires mènent aux résultats, attestant à mon sens de leur exactitude !

Elles sont tellement basiques et simplissimes qu’elles devraient bientôt apparaitre comme évidentes !